De Gascogne à Léon… ça putte

mis à l’eau, remâté etc…

Nous venons de nous mettre à l’eau à Canet en Roussillon avec un bateau quasi-neuf, fin du stage ouvrier, nous attaquons le stage propriétaire…. Le précédent stage ouvrier remontait à une trentaine d’années lors de nos études supérieures (et avait été suivi d’une vie professionnelle palpitante (si, si) suivi d’une ré-orientation salvatrice de par les mers du globe; on se demande si notre karma ne recommence pas à zéro (peut-être avons-nous trop blasphémé) et si nous allons devoir reprendre la course du rat… à suivre.

On a quand même bossé comme des dingues aux Sables d’Olonne, la qualité des fruits de mer compensant tout juste l’environnement glacial et la densité locale de seniors grincheux.

Nos capacités de survie en milieu hostile ont été rudement mises à l’épreuve par l’exception culturelle Vendéenne amplifiée par des méthodes manageuriales pour le moins originales; nous en sommes venus à bout, vini, vidi, vici comme disait le prophète, et la rénovation du bateau (retrofitting i.e. refit of ze boat) est considérée comme une réussite de l’avis de tous…. Yo!

Un petit pack photo qui retrace les huit mois de travaux: Yodyssey_Refit_2018

 

La puissance apaisée de l’étrave

Advertisements